Les DEEE

picto-caisse

La déchetterie de la Communauté de Communes des Coteaux du Vexin  a mis en place une filière spécifique pour les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE).

Les DEEE, ce sont les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques c’est-à-dire tous les objets alimentés sur secteur, pile ou batterie. Ils contiennent des substances qui peuvent être dangereuses pour la santé et/ou
pour l’environnement.

Depuis janvier 2014, la déchetterie de la Communauté de Communes des Coteaux du Vexin, située Avenue du Val à Limay, a mis en place une filière spécifique pour les déchets d’équipements électriques et électroniques. Ces derniers ne sont désormais plus enfouis, ils sont déposés à la déchetterie pour être dépollués, recyclés ou valorisés.

De ce fait, vos DEEE ne peuvent plus être mélangés aux encombrants.

On les trie en 4 groupes :

GEM froid :                                     GEM hors froid :                       PAM : petits                                 Écrans
gros électroménager                   gros électroménager             appareils en mélange
froid                                                 hors froid
picto-GEM froidpicto-GEM hors froidpicto-PAM-2010picto-ecran

C’est depuis le 15 novembre 2006 que les DEEE ne doivent plus être jetés avec les déchets ménagers, mais collectés de manière sélective pour être valorisés.

Que faire alors de son appareil usagé ? Il existe 3 solutions de reprise :
•           Le don à une association en vue de son ré-emploi.
•           La reprise « 1 pour 1 » par le distributeur lorsqu’on achète un nouvel appareil.
•           Les déchetteries dans les communes qui ont choisi de mettre en place une collecte sélective.

La mise en place de cette collecte ne provoque pas de coût supplémentaire pour la Communauté de Communes, c’est un service financé au niveau national par l’éco-participation. En effet, lors de l’achat d’un nouvel appareil électrique, le consommateur paie une participation pour le recyclage de son article.

Contrairement aux déchets d’emballages, la collecte n’est pas réalisée en porte à porte mais à la déchetterie avec l’assistance du responsable de la déchetterie.

La déchetterie de Limay est gratuite pour les particuliers des communes membres, retrouvez les horaires (ci-dessous) et les conditions d’accès sur notre page dédiée à la Déchetterie.

Horaires d’ouverture

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h -12h 9h – 18h 9h -12h
Après-midi 14h -18h 14h -18h 14h -18h 14h -18h

Fermé les mardis et jours fériés.

RECYCLEZ AUSSI VOS LAMPES USAGÉES !

La déchetterie de la Communauté de Communes des Coteaux du Vexin met en place une filière spécifique pour le recyclage des lampes.

La CCCV s’associe à l’éco-organisme Récylum pour le recyclage des lampes.

Récylum est l’éco-organisme à but non lucratif en charge de la collecte et du recyclage des lampes usagées, et également agréé depuis le 15 août 2012 pour les équipements électriques et électroniques professionnels (DEEE Pro) du bâtiment, de l’industrie et du médical : matériels d’éclairage, de régulation et de contrôle, instruments de mesure, équipements médicaux, etc.

Les lampes concernées par la réglementation sur les DEEE (Articles R.543-172 a R.543-206 du Code de l’environnement) sont toutes les sources lumineuses à l’exception des ampoules à incandescence classiques et halogènes.

Contenant pour la plupart une très faible quantité de mercure, elles appartiennent à la catégorie des déchets dangereux. Fragiles, elles ne peuvent être collectées en mélange avec d’autres déchets et nécessitent des conteneurs spéciaux.
picto commun

Ces lampes sont identifiables grâce au symbole “poubelle barrée”.
Ce symbole signifie qu’un produit doit être éliminé dans une structure de récupération et de recyclage appropriée.

 Attention, afin de bien trier ces déchets dangereux, vos lampes ne peuvent plus être mélangés aux encombrants.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Déposer vos lampes à la déchetterie de Limay, gratuite, située Avenue du Val, afin qu’elles soient enlevées et traitées.

– Rapporter vos lampes en magasin : tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc.).

Retrouver les autres points de collecte les plus proches de chez vous grâce à l’outil de géolocalisation de Récylum : http://www.malampe.org/?page_id=29.

La mise en place de cette collecte ne provoque pas de coût supplémentaire pour la Communauté de Communes, c’est un service financé au niveau national par l’éco-contribution. C’est le montant versé par les producteurs de lampes à Récylum pour chacune des lampes qu’ils mettent sur le marché français. L’éco-contribution qui est obligatoirement répercutée jusqu’à l’utilisateur final, sans prise de marge ni remise, sert exclusivement à financer la filière d’élimination des lampes usagées en France métropolitaine et dans les DOM.

Chaque lampe mise sur le marché français avant le 31 décembre 2010 supporte une éco-contribution d’environ 0,12 € HT pour les lampes fluocompactes et tubes fluorescents, et d’environ 0,10 € HT pour les lampes à Led. Les lampes mises sur le marché français depuis le 1er janvier 2008 supportent chacune une éco-contribution de 0,20 € HT.

Reconnaître les différents types de lampes :

 Les lampes fluocompactes.

FLUOCOMPACTES

Elles comportent une partie en plastique entre le globe en verre et le culot en métal. La lampe fluorescente, appelée également lampe fluorescente compacte (LFC) ou plus simplement lampe fluo-compacte, est une adaptation du tube industriel à un usage domestique. c’est un tube fluorescent émettant de la lumière, dont le tube est miniaturisé, plié en deux, trois ou quatre, ou  encore enroulé, doté d’un culot contenant un ballast électronique.

Les lampes à LED
LAMPES A LED

La lampe à diode électroluminescente, ou lampeà LED (abrégé de l’anglais Light-Emitting Diode), est un type de lampe électrique qui utilise des diodes électroluminescentes.

Historiquement, les diodes électroluminescentes furent d’abord utilisées pour réaliser des voyants lumineux, en raison de leur tension d’alimentation adaptée à l’électronique et de leur longue durée de vie (témoin de veille ou de fonctionnement d’appareils électriques, signalisation…).

Puis, suite aux avancées technologiques et à l’augmentation des puissances, elles sont devenues couramment utilisées pour l’éclairage.

Les tubes fluorescents

FLUORESCENT

Un tube fluorescent est une lampe électrique de forme tubulaire, de la famille des lampes à décharge à basse pression.

Il contient du mercure à l’état gazeux, dont les atomes sont ionisés sous l’effet d’un courant électrique appliqué entre les électrodes placées à chaque extrémité ; les atomes de mercure émettent alors un rayonnement ultraviolet par luminescence, qui est converti en lumière visible par la poudre fluorescente déposée sur les parois du tube.

La couleur de la lumière émise dépend de la nature de la poudre fluorescente utilisée.

Les lampes techniques, exemple de la lampe à vapeur de sodium

LAMPE TECHNIQUEUne lampe à vapeur de sodium est une lampe à décharge pour Laquelle la luminescence est produite dans une vapeur de sodium. On distingue les lampes à vapeur de sodium basse pression, qui émettent une lumière dont la couleur tire sur  l’orange, et les lampes à vapeur de sodium haute pression, de couleur un peu plus jaune-orangé.

Ces lampes sont couramment utilisées pour l’éclairage public.

 

  Les lampes se recyclent à plus de 90 % de leur poids.

Le fonctionnement de la filière de collecte et de recyclage se décompose en 3 grandes étapes :

La collecte séparée
C’est le geste que chacun fait pour trier et déposer séparément chaque type de déchets dans des contenants adaptés : les lampes des particuliers dans un bac de recyclage sur un point de collecte ouvert au public (commerce ou déchèterie).

L’enlèvement des déchets
C’est à cette étape que commence l’intervention de Récylum et que la responsabilité du devenir des déchets est transférée du détenteur à Récylum. Les déchets enlevés sont soit directement transportés vers le centre de traitement le plus proche disposant de la capacité et de la compétence nécessaires, soit d’abord rassemblés sur une plateforme logistique en vue de leur massification et/ou d’un tri préalable à leur transport.

Le traitement des déchets
Toujours sous le contrôle de Récylum, il s’agit de l’enchaînement des opérations qui permettent de dépolluer les déchets, de séparer les différentes fractions de matières constitutives et de valoriser ces dernières dans la fabrication de produits neufs par exemple.

 Plus d’informations sur le recyclage des lampes sur le site www.malampe.org.